Dédicace à CORA Arcueil (94)

Affiche cora arcueil

CORA ARCUEIL (94)

Certains moments de dédicaces méritent vraiment qu’on leur accorde un compte-rendu digne de ce qu’ils ont donné de beau ! Ma journée du 6 février à CORA Arcueil en fait partie.

J’arrive à 11h15, ma table m’attend, joliment décorée de deux orchidées, et d’une belle affiche. J’ouvre ma valise et sors mes livres ; ils sont encore en tas sur la table qu’une dame s’empare du grain de riz. Je m’interromps donc pour le lui présenter, et ni une ni deux elle l’adopte.

  • Quel est votre prénom ?
  • Hélène
  • Hélène, le prénom de maman ! C’est elle qui vous envoie, pour me dire que si ma journée commence ainsi, elle sera forcément belle.

Hélène s’éloigne avec son caddie, le grain de riz posé sur le siège enfant.

  • Au taquet Marlène, me dit Christophe, le chef de rayon, venu me souhaiter la bienvenue.

Oui, au taquet, la matinée passe à une vitesse grand V. Juste après Hélène, j’ai la visite de Daniel, un ostéo, accompagné de sa femme : moment de gaieté partagé, durant lequel ce cher ostéo m’affirme que j’ai mal au dos, que je viens de faire une torsion du bassin qui le prouve… le tout pour en profiter pour toucher ici et là d’un air complice, sous les yeux faussement désabusés de sa femme qui me sourit en secouant la tête d’un air de dire « Ah celui-là !! ». Une photo nous immortalise, rires et bonne humeur contribuent à continuer d’attirer à moi que de la positivité, et des personnes réceptives à celle que je veux leur communiquer…

Quand je me décide à faire ma pause déjeuner à 13h45, j’ai battu mon record des ventes sur un matin en magasin. Je me dis que la règle ne sera pas démentie, les après-midis sont toujours plus fructueux donc… la journée sera effectivement très belle.

Elle l’est, les rencontres et les signatures se suivent, merci Catherine, Alexandra, Stéphanie, Maryse, Lurdes, Annick, Elianne, Rosabel, Martine, Rosette, Ghislaine, Violette et Wendy, Laurent et Marie-Té, Mélanie et Lucie, Christiane , Malka, Maryse, et ceux que j’ai oubliés - qu’ils me pardonnent - car parfois cela va si vite que sur mon décompte, le prénom est remplacé par un X.

Christophe passe à un moment me revoir dans le courant de l’après-midi, heureux de m’annoncer que j’ai battu le record des signatures dans leur magasin. Voilà qui me booste, une énergie m’envahit, allez on continue il reste 2 bonnes heures, 2 belles heures devrais-je dire.

Des anecdotes il y en a toujours aussi bien sûr : une dame m’a pris un livre à offrir à la prof de français de son fils, parce qu’elle s’appelle Angélique Lafarge. Il y a aussi Mélanie, qui me cherche sur Facebook pendant que je dédicace la requête, pour me faire immédiatement une demande d’amie. Et puis il y a des échanges, qui n’aboutissent pas sur une vente, mais qui animent un moment, c’est le cas avec Saïd :

  • Je ne vais pas l’acheter, je peux regarder quand même ?

(Au moins le ton est donné !)

  • Bien sûr, je vous en prie. Mais pourquoi pouvez-vous être sûr que vous ne l’achèterez pas, avant de l’avoir découvert ou de m’avoir écoutée ?
  • Parce que je ne lis pas.
  • Vous pouvez l’offrir, c’est la St-Valentin la semaine prochaine.
  • Je n’ai pas d’amoureuse.
  • En une semaine, tout peut arriver.

Ma remarque l’amuse, il me dit :

  • Vous croyez que je pourrais trouver une femme aussi charmante que vous ?
  • Là, vous flirtez ! Mais oui, vous pouvez, croyez en vos rêves.
  • Merci, je suis heureux alors, comme le dit mon prénom. Après tout, Saïd signifie « Que le destin favorise ». Merci Marlène.

Echanges tendres, émouvants, rigolos, complices, amicaux, tout est dans une journée réussie comme celle-ci.

Je repars avec 2 livres dans ma valise, oui la saison démarre décidément très bien. Prochain RDV samedi prochain, le 13 février, ce sera à AUCHAN Fontenay sous-Bois.

×