Dédicace au Cora de Massy Palaiseau (91)

Il fait beau, c'est la fin des vacances scolaires, on est en début de mois, tous les ingrédients sont réunis pour une bonne journée. Je suis installée dès 10h30, et je dois avouer que le démarrage est mou : à ma droite, l'entrée du magasin, je vois les gens pousser lentement leur caddie vide, mais lorsque je les intercepte, ils accélèrent soudain en déclarant qu'ils n'ont pas le temps. Je n'ai pas compté cette catégorie de personnes, mais elles étaient nombreuses. Heureusement cependant que ce n'est pas la réaction de tout le monde. J'ai quand même remarqué que les gens prennent plus le temps de nous écouter lorsque le caddie est plein, courses terminées. Sachant cela, je me contente de leur sourire avec un chaleureux bonjour dans leur sens arrivée. Je suis placée juste en face d'un grand étalage de chrysanthèmes, et je me surprends à imaginer qu'à chaque fois qu'un pot ou bouquet est déposé dans un caddie, il s'agit d'un de mes livres... J'en suis heureuse, et je remercie, et tout doucement la Magie a opéré, comblant mes rêves fous !

Ma première acheteuse se présente vers 11h30; elle s'appelle Hélène. Le prénom de maman, qui me guide de là-haut depuis bientôt 13 ans ! Cela ne pourra que me porter bonheur... En effet, elle est suivie rapidement par Martine, et Leslie (qui n'aime pourtant pas lire); puis Franck vient me demander ce que j'écris parce qu'il cherche un bon policier pour sa mère.

- Désolée je n'ai pas de policier, mais...

Et la conversation est engagée; sa femme le rejoint, il lui montre le grain de riz qui lui a bien plu, elle lit la 4ème et déclare, catégorique, que cela ne plaira pas à sa mère qui n'aime QUE les policiers. Mais Franck a l'air vraiment séduit, LUI !

- Je lui prends quand même, je suis sûr qu'elle va aimer, il y a du suspense aussi.

- Comme tu veux, concède sa femme. Mettez que c'est de notre part à tous les deux, décide-t-elle alors.

Pour Catherine donc, de la part de Franck et Carmela.

...

Il est temps de m'offrir un petit Wok à la cafétéria d'en face. L'après-midi s'avère beaucoup plus riche en clients, intérêt, partages, discussions, et achats. A peine réinstallée, je sirote mon café en dédicaçant pour Nathalie, de la part de sa belle-maman, tandis qu'une personne s'empare de la requête, se met à l'écart pour le découvrir, le garde dans ses mains et fait le tour pour attraper le grain de riz; puis elle les tient tous les deux en attendant que j'aie terminé.

Petite parenthèse, il n'y a pas meilleur moment, en dédicaces, que d'avoir quelqu'un qui attend... mmm un régal, on se sent hyper important !

- Vous désirez que je vous en parle ? je lui demande.

- Pas la peine; j'ai regardé, je sais que je vais aimer; je suis une grande lectrice.

Deuxième bonheur en dédicaces, celui de vendre sans avoir eu besoin de faire son speech de présentation.

Merci Muriel.

Merci Françoise, qui s'arrête mais m'annonce d'emblée qu'elle n'a pas le temps. Je lui affirme que je sais aller très vite; en une minute c'est fait, et la seconde d'après elle a fait son choix, elle a craqué pour la couverture de la requête.

J'observe une jeune femme qui regarde les DVD à ma droite, puis les jouets derrière moi, puis revient vers les DVD. La minute d'avant, je venais de demander à une autre femme si je pouvais lui présenter mes livres, elle avait refusé. Celle-ci m'a peut-être entendue, car bizarrement j'ai eu l'impression qu'elle pensait : "Si elle vient me voir, je vais l'écouter, sinon tant pis pour elle". Je me lève pour aller vers elle... Je l'aborde, elle me fait un immense sourire, me disant qu'elle avait découvert mes livres pendant que je n'étais pas à ma place !! Elle est avec une amie qui la rejoint dès que nous commençons à bavarder... à elles deux elles me prennent les trois livres. Mon instinct ne m'avait pas trompée. Merci Stéphanie et Nathalie.

Et merci tous les autres: Rudolph, Reine, Christine, Sandra, Sylvie; ma journée a été vraiment ensoleillée par votre présence, votre écoute, vos choix.

J'ai même donné un cours à une jeune fille en classe de troisième, dont le devoir est de raconter comment on fabrique un livre. Elle est repartie en serrant sur son cœur ce papier plié en deux, et qui représentait d'un côté la 1ère de couv, et de l'autre la 4ème, avec les mentions obligatoires à y faire figurer. Et moi j'étais heureuse de l'avoir rendue heureuse.

Très bonne journée au final : il n'y a pas eu autant de mes livres dans les caddies que de chrysanthèmes !! (je n'en avais de toute façon pas assez avec moi pour battre le record), mais je suis très contente de moi.

Quelques photos

magasin Cora Massy

×