Nouvelle dédicace à Auchan Montgeron (91)

Auchan Montgeron 11 février

Pas de bon ou mauvais magasins; des bons jours et des moins bons plutôt

Aujourd’hui, j´ai eu un rappel que dans la vie, rien n'est jamais acquis...
Auchan Montgeron 11 février : j'y suis retournée très vite parce que le 28 janvier, ma journée avait été très bonne. Eh bien aujourd’hui a été tout le contraire. Ma responsable librairie était en vacances soit, mais je le savais, elle avait quand même prévu ma venue et je savais qui demander en arrivant. Mais une fois à la sécurité, la librairie n'était pas joignable, j’ai attendu 10 bonnes minutes pendant que le bonhomme appelait, avant de se décider à me laisser m'y rendre non accompagnée.
Ma table était là, ouf une bonne chose, mais il a fallu que ce soit moi qui fasse appeler quelqu'un du rayon livres, sinon personne ne venait à ma rencontre. Je m'en passerais en temps normal, je me débrouille toute seule du moment que je suis installée. Sauf que là je n'avais pas les regards de la vérité sur ma table, pourtant livrés par mon éditrice LC Editions, qui plus est en deux lots différents pour éviter un pb... c'est bien la peine ! Les livres ont été introuvables toute la journée, autrement dit si je n'avais pas eu les miens j'y serais allée pour rien.
Quand une journée commence bien, c’est plutôt de bon augure pour la journée entière, cela s'est toujours vérifié.
Le contraire est vrai aussi : ce faux pas du magasin m'a contrariée, car je trouve que c'est un manque de respect pour l'auteur qui se déplace, du coup mon humeur en a pris un coup... devinez la suite... eh oui c'est toute la journée qui en a souffert : les ondes dégagées ne devaient pas être bonnes, forcément je n'ai pas rencontré les bonnes personnes, tout le contraire de la dernière fois. Ben oui l'attraction quoi !
Même quand je suis partie je me suis trouvée devant la porte close qui menait au pc sécurité, j'ai demandé à une femme du magasin de me laisser passer, elle a répondu à une collègue qui était avec elle "mais je ne la connais pas cette femme"... et elles n'ont pas ouvert...
Reste zen Marlène !
Je ne dis pas que je n'irai plus dans ce magasin. Je confirme par contre qu'il n'y a pas de règles: pas de bon ou mauvais salons, pas de bon ou mauvais magasins; des bons jours et des moins bons, des bonnes personnes au bon moment... ou pas